La cité, qui accueille une quarantaine de millions de visiteurs par an, a diversifié ses activités économiques. Banques et commerces ont profité de l'absence d'impôts sur le revenu.